Pierre Baumann, artiste plasticien: sculptures, photographies, dessins et écrits.

Œuvres

Cancers vidéos # 2014

Ces micro-vidéos furent développées avec l’idée que ce qui est important n’est pas exactement ce qui se passe dans l’image, et qu’en filmant avec insistance et neutralité quelqu’un qui n’y est pas préparé, qui ne joue pas non plus, qui se trouve seulement confronté à sa propre solitude, il y a quelque chose qui prolifère. Oui, on filme une chose simple et il y a quelque chose qui prolifère. Il ne se passe rien en apparence. Les gens sont pris au dépourvu. On ne leur demande ni de jouer, ni de parler, seulement de vivre sous le regard de la caméra. La minute de solitude est éternelle, souvent la parole réinvestit le territoire, inopportune, ailleurs, dans l’angle mort. Cette pensée de l’angle mort m’intéresse particulièrement.
C’est une manière de regarder le travail, mais au moment où il ne se fait pas, pour charger l’image de tous ses possibles. « À quoi tu penses? » a-t-on envie de dire. Mais on ne veut pas savoir. Seulement voir la fiction virale qui prolifère. Le vrai temps du travail est passé ou à venir. Le geste est à l’état de pensée et chacun cherche sa place.
Récemment, j’ai trouvé une belle citation d’Annick Bouleau sur cette question de la fiction, pensée comme un espèce de cancer du réel. Elle dit «Comme si la fiction était une sorte de cancer, de prolifération démesurée et incontrôlée des cellules de la réalité et que le cinéma allait pouvoir, dans sa spécificité, me donner à voir ces passages de la prolifération.»
J’aime cette idée de continuer le travail mine de rien autour de temps morts, d’angles morts, de micro-cancers de la réalité. Rien n’est mort alors, au contraire, c’est pensé comme une fructification cellulaire des pertes.

 

copyright Pierre Baumann

Bois_mémoire, Vidéo HD, 1’43’’.

 

copyright Pierre Baumann

sans titre, vidéo HD, 12’14’’.
A Sète, au cours d’un workshop en avril 2014 avec un groupe d’étudiants de master 1 en arts de ll’Université Bordeaux Montaigne. Cette vidéo dresse une série de portraits en creux pendant leur phase d’inactivité. Un temps de pensée.

 

copyright Pierre Baumann

Miguel Angel Molina _ MacGuffin, vidéo HD, 2’36’’
Portrait de Miguel Angel Molina.

 

copyright Pierre Baumann

du puy palestein, vidéo HD, 6’34’’
Portrait de Jean Dupuy (avec Olga Adorno).

 

copyright Pierre Baumann

La virgule entre le sujet et le verbe, vidéo HD, 2’37’’
Portrait de Sylvie Turpin et Christian Bonnefoi.


©2018 Pierre Baumann - designed by the mo'fo' on a plurimedia CMS